La somatopathie

Historique de la somatopathie

 

La somatopathie est une méthode manuelle globale et généraliste. Elle est née et s’inspire des enseignements et travaux de Maurice-Raymond Poyet.

La méthode Poyet se base sur le Mouvement Respiratoire Primaire découvert à la fin du XIXème siècle par Sutherland, élève d’Andrew Taylor Still, fondateur de l’ostéopathie. Ce mouvement est généré pour partie par la circulation du liquide cérébro-spinal qui baigne le cerveau et la moelle spinale. La méthode repose sur des techniques manuelles douces et sur l’énergétique Chinoise et permet par conséquent de restaurer la mobilité des articulations des muscles et des organes.

Les gestes de corrections apportés par le somatopathe visent à restituer un mouvement physiologique et un équilibre psycho-émotionnel. Elle redonne ainsi à la personne une capacité d’adaptation à son environnement.

Pierre-Camille Vernet, élève de Maurice-Raymond Poyet est le fondateur de l’école de Somatopathie. Il poursuit le travail de Mr Poyet et explore la notion de relation (couple-mère-père-enfant…).

Il met en évidence que certains mécanismes lésionnels adaptatifs sont liés à des angoisses profondes en rapport avec des situations pouvant avoir parfois des liens transgénérationnels (Cf. épigénétique, travaux d’Isabelle Mansuy, Joël de Rosnay https://www.youtube.com/watch?v=XTyhB2QgjKg). En somme, ces lésions se manifesteront au niveau du corps, par des tensions méningées, des compressions crâniennes inter et intra-osseuses. La prise de conscience, la mise en lien et l’acceptation permettent une libération des lésions et des symptômes douloureux associés.

Serge Maniey a reçu l’enseignement de Pierre Camille Vernet.

En approfondissant l’embryologie, il perçoit la correspondance qui existe entre la cinétique de développement de l’embryon humain et le fonctionnement de la méthode « somatopathique ».

Par ailleurs, il découvre qu’en travaillant sur des tensions du périoste on obtient d’excellents résultats dans des contextes de traumatismes physiques.

 

 

La méthode

 

Le somatopathe se met à l’écoute sensorielle du corps, et perçoit donc par l’intermédiaire de ses mains, les différents micro-mouvements crâniens qui sont l’expression même de la vie. Leur bon fonctionnement assure le juste équilibre énergétique, physiologique et fonctionnel du corps dans sa globalité. Au contraire, leur perturbation signe les blocages liés aux différents événements traumatiques vécus et ressentis par la personne, depuis sa conception jusqu’à ce jour. L’approche va directement du symptôme somatique à la cause primaire. Le geste correctif est léger.

Suivant un protocole très précis, la correction des micro-mouvements, par une ré information proprioceptive, entraîne le rétablissement de la position du corps dans son ensemble et surtout dans sa physiologie initiale.

La somatopathie est donc une approche globale et généraliste.

Il n’y a aucune manipulation structurelle du rachis dans sa région lombaire, dorsale ou cervicale ni aucun massage. Ces pratiques sont exclusivement réservées aux médecins, kinésithérapeutes, chiropracteurs ou ostéopathes formés dans des écoles agréées.